Où, quand et comment planter les cormes de safran – Crocus sativus

Potager Biologique

Conseil Jardinage / Potager Biologique 80 Views comments

Seriez-vous tenté de cultiver votre propre safran au potager ? Cette épice se cultive très bien dans diverses régions de France, des plus méridionales jusqu’en Bretagne. De plus c’est un véritable plaisir de récolter ses jolies fleurs à l’automne !

Voyons dans un premier temps les exigences de culture puis la meilleure période de plantation, combien planter pour quelle récolte. Voyons aussi où se procurer des cormes. Enfin comment planter la safranière et comment l’entretenir. Pour la récolte, l’émondage et le séchage consultez cet autre article.

Exigences de cultures

Le safran se cultive à une exposition sud en plein soleil dans une terre légère, drainante et riche. Il n’apprécie pas une terre acide et pousse mieux dans une terre neutre à calcaire. Le plus important est que la terre doit être bien drainée pour éviter le pourrissement des cormes. Les terres argilo-calcaires et argilo-sableuse sont bien adaptées à sa culture.

Concernant le climat, le safran a besoin d’un été chaud et d’un hiver froid. Les précipitations ne doivent pas être trop importantes mais sont nécessaires durant son cycle végétatif à l’automne et au printemps. Il supporte le froid jusqu’à -13°C ainsi que la neige qui fait office d’un manteau protecteur en hiver.

Les conditions de cultures en France métropolitaines sont donc assez propices pour sa culture et ce dans diverses régions. C’est davantage la nature de votre terre qui va déterminer si vous pouvez en cultiver.

Quand planter le safran ?

Le safran est une plante bulbeuse qui effectue son cycle à l’inverse des autres plantes. Durant l’été le safran est au repos, c’est la dormance estivale, c’est aussi le moment de planter ! Après la plantation le safran émet ses racines puis à l’automne il démarre son cycle végétatif accompagné de sa floraison dont on récolte les précieux pistils. Après la floraison les feuilles continuent à se développer jusqu’au printemps ; sous terre le corme père donne des cormes fils. Le safran démarre ensuite sa période de dormance du printemps à la fin de l’été.

Par conséquent, la meilleure période de plantation du safran est en été : de juillet jusqu’à fin août pour prendre large. Viser comme dernier délais la mi-août pour les régions où le froid est plus précoce est plus approprié pour avoir suffisamment de récolte.

Combien planter pour quelle récolte ?

Sachez qu’il faut compter 150 fleurs pour donner environ 1 gramme de safran ! Et avec 1 gramme de safran il est déjà possible de bien cuisiner sur une année. Sauf si vous êtes un grand consommateur de cette épice. Un corme produit entre 1 et 3 fleurs la première année puis jusqu’à 10 fleurs la seconde année (avec les cormes fils), selon la pluviométrie et le calibre initial du bulbe.

Planter une cinquantaine de cormes en première année est largement suffisant pour une récolte familiale convenable la première année et abondante dès la seconde année de culture.

Se procurer les cormes

Les safraniers vendent souvent des cormes en plus du safran. On les rencontre souvent sur les marchés où directement dans leurs boutiques. Vous pouvez en trouver et commander facilement sur internet. Faites bien attention au calibre proposé. Plus il est gros et mieux sa floraison sera conséquente en première année. Mais le coût des gros cormes est aussi plus élevé. Retenez que si le diamètre du corme est inférieur à 2,3 cm il ne donnera de fleurs que la seconde année.

Personnellement j’avais commandé mes cormes chez Safranor et j’avais été très satisfait. Je recommande aussi la boutique en ligne d’une safranière de ma commune natale, Anne-Sophie et son entreprise le Safran du Stival. Je vous avais dit que le safran poussait jusqu’en Bretagne !

Plantation du safran

La plantation des cormes se fait à en sillon profond de 20 à 30 cm. La première étape est donc de décompacter le sol en profondeur à l’aide d’une grelinette. Ensuite on marque au cordeau une ligne puis on creuse un sillon à l’aide d’une houe, une serfouette ou une binette. Une alternative au sillon est de creuser des trous au plantoir à bulbes.

Avant leur plantation les cormes sont débarrassés de leur vieille tunique sans toutefois les mettre à nu.

Les trous ou le sillon creusé on plante les cormes en comptant de 15 à 20 cm sur le rang. Chaque rang est espacé de 25 à 30 cm. Il n’est pas nécessaire d’arroser après la plantation des cormes.

Les cordeaux peuvent être laissés sur place pour repérer les lignes de plantations et faciliter le désherbage par la suite.

Les étapes de la plantation de safran au plantoir à bulbes

Entretenir la culture

La culture demande essentiellement des sarclages réguliers. Tant que le safran n’est pas sorti de terre le désherbage est simple car il suffit de sarcler l’ensemble de la plate-bande, par exemple au sarcloir oscillant ou à la ratissoire provençale. Dès que les pointes de feuilles sortent de terre il convient d’être plus minutieux sur le sarclage.

Au bout de 3 à 4 ans il est possible de déterrer les cormes afin de les replanter ailleurs. Chaque corme aura donné des cormes fils de calibre plus ou moins gros selon le nombre d’années passé en terre. La première année de culture chaque corme va émettre quelques cormes fils de petit calibre. La seconde année ces cormes fils vont grossir. Ils donneront à leur tour d’autres cormes.

Le safran aime une terre fertile, c’est pourquoi il est possible d’apporter du compost entre les rangs de safran durant la phase de végétation et de l’incorporer superficiellement à la terre.

La récolte

La récolte du safran se fait dans une ambiance de fraicheur et d’humidité matinale comme il est courant à l’automne ; alors les fleurs délicates du Crocus sativus, mêlant le mauve pâle lumineux de ses pétales au rouge vif et chaud de ses pistil et au jaune ocre de ses étamines, exhalent un parfum chaleureux et suave. Voici donc le petit bonheur de la récolte de cette épice, se renouvelant plusieurs matins de suite à l’automne.

Comments